Le Japon , Jour 2 à Tokyo : direction Shibuya, Harajuku, Ueno et Shinjuku !

 

Le 23 Mai , c’est le jour où j’ai commencé à visiter la ravissante ville de Tokyo ( je n’allais pas être déçue ) .

Pour cette journée, j’ai eu la chance de trouver une guide volontaire tokyoïte quasiment bilingue, Yumiko ( que j’ai rencontré par le biais d’un site génial dont je vous reparlerai dans un de mes articles ). Son humanité et son enthousiasme m’ont beaucoup aidé à apprécier ce beau pays dès mes premiers pas en solo dans la capitale.

La matinée à commencé… disons de manière un peu chaotique! Je me suis levée en retard et j’avais rendez-vous pour 10H avec Yumiko devant la statue du célèbre chien « Hachiko ». Je n’ai jamais beaucoup eu le sens de l’orientation mais pour mon premier jour sur Minami-Senju , je me suis perdu pour trouver la gare. Heureusement , comme je vous le disait, les japonnais sont serviables et aidants et j’ai donc fini par rejoindre le quartier de Shibuya sans encombre. Ce dernier est le premier arrondissement que j’ai visité , il y en a 23 qui forment Tokyo. Je n’en visiterai malheureusement que quelques uns mais ce n’est que partie remise !

STATUE D’HACHIKO – SHIBUYA

J’ai tout de suite reconnu ma guide ( « elle brillait de mille feu »… euh non je plaisante évidement ! Elle m’avait envoyé une photo par e-mail ^^), nous nous sommes arrêtées devant la statue d’Hachiko qui se trouve à 1 min à pied de la sortie Nord de la Gare JR de Shibuya ( j’avais évidement auparavant vu et revu le film avec Richard  Gere « Hatchi » qui m’a beaucoup plu , et oui je suis une fan des animaux ^^).

hachiko

CARREFOUR DE SHIBUYA

Passage obligé par la suite , nous avons traversé le carrefour de Shibuya, le plus grand du monde ! Impressionnant , j’ai adoré regarder fourmiller toutes ces personnes durant le peu de temps que nous avions pour traverser.

shibuyacrossing

Peut être curieux pour certains ou évident pour d’autres, je me suis sentie tout de suite à l’aise dans la capitale, j’ai aimé toute cette foule , ces buildings immenses ( j’allais par la suite découvrir cette « fameuse »alliance modernité-tradition avec les temples ) et j’ai vraiment apprécié ce tourbillon de nouveauté , moi qui d’habitude préfère des coins calmes et peu fréquentés.

HARAJUKU / TAKESHITA DORI

On s’est par la suite dirigées vers Harajuku qui fait partie de l’arrondissement de Shibuya, connu pour être le lieu de toutes les excentricités de la jeunesse japonaise, entre le cosplay et la mode tokyoïte. J’ai eu la chance de traverser la Takeshita Dori , une grande avenue de 400 mètres de long où des salons de thés , des boutiques de mode, des boutiques de bijoux fantaisie se succèdent indéfiniment. J’en ai pris plein les « mirettes ». J’ai même rencontré mon copain le singe tout vert ^^ ! Plus excentrique comme coin y a pas ! C’est génial de voir défiler les jeunes japonais en costumes . J’ai adoré l’interview d’ Aala du blog  » un gaijin au japon » d’une jeune cosplayeuse , cela m’a permis d’en apprendre plus sur le Cosplay.

takeshitadori

PARC YOGOGI / SANCTUAIRE MEIJI-JINGU

Nous avons poursuivi notre aventure vers le Meiji-Jingu sanctuaire accolé au parc Yoyogi, dans le quartier de Harajuku. Endroit verdoyant, reposant et soudainement tellement loin de la « folie » de cette fameuse rue que je venais de traverser. Tout est ainsi dans Tokyo, on y côtoie une diversité immense tant dans la forme que sur le fond.

Pour se diriger vers le sanctuaire ( shinto par excellence), nous avons longé une allée de fûts de saké. Nous sommes d’abord passées sous un grand Torii puis par un jardin le « Meiji-jingu Gyoen » pour arriver au sanctuaire Meiji. Pour la petite histoire, ma guide me racontait que ce sanctuaire à été érigé en l’honneur de l’empereur Meiji (1852-1912) et de l’impératrice Shoken (1849-1914). Les japonais l’ont fait pour commémorer la mémoire de l’empereur qu’ils avaient tant apprécié. Avant l’ère Meiji, le japon était fermé au monde , par la suite ils sont entrés dans l’ère industrielle et se sont donc ouverts sur l’occident.

AVENUE D’OMOTESANDO

Après cette bouffée d’air frais dans le parc, Yumiko m’a emmené voir l’avenue d’OmoteSando ( je n’en avais jamais entendu parlé ) qui démarre de l’entrée du Parc Yogogi et qui se prolonge jusqu’à Aoyama. Elle est connue pour être une des plus chics avenues de Tokyo où fourmillent des boutiques de luxe , de grandes marques. Ma guide m’a surtout montré « le » restaurant à tester mais une foule immense s’était amassée devant l’endroit en question et nous n’avons pu y entrer. Il s’agit du Luke’s Lobster Omotesando où l’on y sert du Homard de qualité.

luke'slobser

Nous avons donc déjeuné finalement dans un des meilleurs restaurants de Ramen du coin :  le « santuka » . Je me suis régalée 🙂 Nous nous sommes installées au bar et les cuisiniers ont préparé devant nos yeux les spécialités. Un grand moment pour moi qui suis gourmande ( ce n’est pas trop de le dire^^ ) et qui aime tant l’art culinaire. Les Ramens sont une spécialité japonaise , il s’agit de pâtes dans un bouillon soit de poisson soit de viande avec généralement un assaisonnement.

lesantuka

Une fois bien repues ( j’aurais pu dire qu’après le repas je « roulais » plus que je ne marchais…^^) , nous sommes reparties vers le quartier de Ueno situé dans l’arrondissement de Taito de Tokyo.

Ueno à été mon coup de coeur avec Shinjuku ( arrondissement où nous avons terminé notre journée) , quartier dit « populaire », j’ai immédiatement adoré l’ambiance, elle nous à offert des endroits très variés.

MARCHE D’AMEYOKO

Nous avons débuté par la rue d’Ameyoko, jonchée d’étales de poissons,de fruits, de magasins de vêtements , de bonbons et autres boutiques. J’ai adoré l’ambiance et surtout sa situation puisque l’avenue suit la fameuse ligne de train aérienne Yamanote jusqu’à Okachimachi. Nous nous trouvions sous les rails 🙂 On y à trouvé aussi de quoi se restaurer ( vous pensez bien que j’ai immédiatement regardé si l’on pouvait « grignoter » un truc ^^ )

PARC DE UENO

Ensuite , nous sommes allées au Parc de Ueno, un espace vert fabuleux. Plein de sérénité, on y trouve des étangs qui côtoient des building que l’on aperçoit au loin ainsi que des temples ,des pavillons traditionnels, des constructions modernes vouées à la culture et cela dans une alliance magique encore une fois de modernité et de tradition. J’ai beaucoup aimé cette sensation de « zenitude« , de se sentir apaisée et de marcher dans cette grande allée longée d’arbres.

Pour terminer notre journée ( bien remplie je l’avoue ^^) , j’ai demandé à Yumiko de m’emmener sur Shinjuku. J’avais énormément lu sur cette arrondissement et je voulais absolument voir le fameux point de vue sur Tokyo depuis le dernier étage de la Mairie ou encore découvrir les rues du « Golden Gai ».

MAIRIE DE SHINJUKU OU TOCHO

Nous somme arrivées devant le Tocho ou la mairie de shinjuku en toute fin d’après midi. Le site de Kanpai est très bien fait et je m’en suis beaucoup servi pour découvrir les divers arrondissements ou quartiers de Tokyo. Alors certes , je pouvais avoir mon point d’observation de la ville depuis la Tokyo Sky Tree mais peu le savent, la mairie nous offre et gratuitement en plus, le même service ^^ Depuis 1995 , nous sommes autorisés à monter dans l’ascenseur qui nous amène en à peine 55 secondes au 45ième étage. On peut même apercevoir le Fuji-san si le temps le permet ^^

GOLDEN GAI 

Nous avons continué notre marche dans Shinjuku et ma guide à fini par m’avouer qu’elle ne connaissait pas non plus le fameux « Golden Gai«  et était très heureuse de le découvrir avec moi. Après une bonne balade, plusieurs demandes d’indications auprès de japonais pour nous aider à nous orienter , nous y sommes arrivées. Et quel bonheur ! Situé au cœur du quartier de Kabuchiko ( où j’ai fini par retourner pour mes deux derniers jours tant j’ai adoré Shinjuku) , j’ai pu découvrir tous ces bars collés les uns aux autres et tellement « mini » ( seulement de la place pour 4 à 6 personnes alors autant dire que le « excusez-moi je peux m’asseoir? » prends tout son sens ici ^^) . Cette ambiance si particulière à la tombée de la nuit ( bon OK il était seulement 18H mais la-bas la nuit tombe très tôt ) m’ont mise dans un état second. J’étais entre l’émerveillement complet , une envie irrépressible de me jeter dans le premier bar venu et dans le même temps, j’avais cette envie de partir, de laisser cet endroit reculé à ses occupants ( l’endroit devenant de plus en plus touristique , j’avais cette peur que le coin ne perde son charme…).

La balade dans les ruelles à été exceptionnelle, l’endroit est très photogénique, tout y est l’occasion de prendre un cliché intemporel. S’imprégner des différents bars , des différents ruelles à été un moment magique. L’odeur du saké ou encore des bières japonaises , jeter un œil au travers des fenêtres à peine closes ou des portes entrouvertes, entendre les japonais rire à gorge déployée ( euh… oui d’accord, ce sont des japonais alors évidement la retenue est de rigueur. On ne les entends pas comme dans le sketch des inconnus  » une poule d’eau c’est mieux que la Bardeau… » ^^  mais je peux vous dire que lorsque l’on passe dans ces ruelles on peut les voir s’amuser et festoyer comme jamais ! ), tout cela m’a vraiment touché , j’ai adoré !

 

Quelques recommandations toutefois avant de vous lancer , sachez qu’il y a plusieurs petites choses que vous devez savoir :

1- « Une taxe pour les étrangers tu paieras » pour avoir « le droit » de s’asseoir ( attention cela ne concerne que quelques bars , tous ne demandent pas de taxes )

2-  » Parler Japonais tu devras «  Certains bars n’acceptent que les gens qui parlent le Japonais.

3-  « Bien te balader et chercher tu devras » Si vous êtes à plusieurs , regardez bien s’il y a assez de place car 2 personnes représentent déjà un pourcentage important d’espace monopolisé alors si vous êtes 4 , baladez vous jusqu’à trouver le bar qui pourra vous accueillir ( sinon vous avez toujours la possibilité de mettre votre ami « Michel » sur le comptoir ^^ )

Pour ma première journée de visite j’ai été conquise, Yumiko m’a vraiment fait  découvrir des endroits superbes, certes les plus visités, mais il me semblait important pour une première fois au Japon de les connaître. Elle m’a beaucoup ému , c’est une personne magnifique qui à su parler le français de manière presque bilingue tout au long de notre journée. Nous avons abordés différents sujets notamment la politique ou encore les différences culturelles majeures entre les Français et les Japonais. Je ne la remercierai jamais assez .

Merci encore Yumiko ^^

Si vous aussi vous souhaitez vous balader dans ces endroits ou que vous avez déjà eu la chance d’y aller, n’hésitez pas à me laisser vos commentaires ou me donner votre avis.

Tokyo est vraiment une ville pleine de charme et de découvertes incroyables. Alors la suite au prochain article pour mon 3ième jour dans la capitale 😉

 


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s