Bon plan, petits budgets : hébergements au Japon, mon choix et comment les trouver?

Quoi?! Une auberge de jeunesse? Mais t’as plus 20 ans !

 

Et oui ! Ayant un petit budget , je me suis dirigée vers les auberges de jeunesse. D’une part, parce qu’en effet le prix d’un dortoir est « mini » mais aussi parce qu’elles permettent de belles rencontres. Elles ont pour le plupart les mêmes services que les Hôtels à ceci près que parfois, on doit dormir à plusieurs dans une chambre et oui ! Mais de plus en plus, il existe des chambres ou « dortoirs » pour les voyageurs en solo et/ou les groupes de 4 ou 6 personnes ( voire « plus si affinités » ^^ pouvant aller jusqu’à 12 personnes). Alors si vous partez en famille , vous n’aurez aucun soucis à vous trouver une place pour la nuit ^^

 

Défenseur des Auberges « opprimées »^^, moi?  oui un peu… je vous explique pourquoi il faut tenter l’expérience =)

  • Alors non, le confort n’est pas laissé pour compte. Bien au contraire ! et oui, la qualité d’accueil et de service peut parfois être aussi bien voire mieux que dans certains hôtels . Dans l’ensemble, si l’on se renseigne bien, on peut trouver des « perles ». Cela à été mon cas durant tout mon séjour au Japon et plus particulièrement à Tokyo et Kyoto.

 

  • Les matelas sont souvent de bonne qualité ( j’ai dormi sur un futon à Tokyo mais c’était d’une part volontaire et d’autre part le confort était bien là même s’il faut l’avouer, je n’ai plus le dos de mes vingts ans ^^ )

 

  • L’équipement sur place était plutôt satisfaisant. J’y ai trouvé partout des laves linges, sèches linges ( un peu lents sur les temps de séchage mais je n’étais pas dans l’urgence ^^), distributeurs de boissons, une pièce de vie , une cuisine , des douches (avec linge de bain fourni ).

 

  • Le « staff » ou l’équipe était très accueillante et chaleureuse et su m’informer au mieux notamment sur les endroits à visiter ( et pas seulement touristiques), sur les horaires les plus adaptés pour y aller. Mais ils m’ont aussi aidé concernant les us et coutumes du pays ( pas de baguettes plantées dans le riz , bien se déchausser avant d’entrer dans les temples. L’article d’Aala du Blog « un Gaijin au Japon » m’avait bien aiguillé avant de partir.) J’en viens donc au point suivant qui me semble à mes yeux capital.

 

  • Les rencontres, le point le plus important lorsque l’on choisi de partir en auberge de jeunesse et d’autant plus en solo ^^ : j’ai pu rencontrer dans le « staff » de l’auberge de Kyoto une femme adorable qui à su exactement me montrer les endroits que je voulais voir sur les plans, me parler de sa ville , nous avons beaucoup discuté, j’ai appris que sa mère était allée en France. Elle a d’ailleurs fini par m’offrir quelques origamis que j’ai soigneusement gardé dans mon  » carnet de voyage ».  J’ai aussi pu rencontrer deux jeunes femmes d’Amsterdam qui m’avaient proposé de les suivre pour un périple à Fushimi Inari (J’en parlerai dans un prochain article). Malheureusement, nos plannings respectifs et horaires avaient fait que nous n’avions pu nous retrouver mais j’ai encore sa lettre ( qu’elle m’avait déposé sur l’oreiller avant de partir^^ ).

 

Les auberges de jeunesse pour moi c’est avant tout une croisée des chemins, un point de rencontre avec des gens aux personnalités différentes, aux nationalités différentes. Tant de mixité sociale et de « beauté humaine » regroupé autour d’une même envie de partage, d’un même désir de voyage, c’est fabuleux! ^^

Mes hébergements au Japon 

 

  • Tokyo

 

L’auberge Aizuya Inn ( j’y ai séjourné dès mon premier joursur la capitale pendant 5 jours durant ) est une auberge dite « traditionnelle » où j’ai pu dormir sur trois tatamis. L’article du site « Kanpai » en fait une très bonne description. Tout là-bas reflète le charme du Japon. Aux murs, on trouve des jeux vidéos et dans les toilettes des mangas japonais ^^ Cerise sur le gâteau, le « patron » de l’auberge est Français ^^ Raoul à su m’accueillir de la manière la plus chaleureuse qui soit ! Il m’a aidé tout au long de mes premiers jours. De plus, le coût d’une nuit pour une chambre seule est vraiment dérisoire , j’ai payé en tout et pour tout 3500 yens la nuit ( environ 142 euros pour les 5 nuits). Le petit déjeuner est compris dans le prix ( cela reste un « petit » déjeuner mais tout de même de quoi tenir la matinée ^^) L’établissement permet de louer des vélos, un supermarché se trouve à deux minutes à pied. J’avais accès au Wi-fi gratuit, la gare de Minami-Senju est à peine a quelques minutes et le quartier d’Asakusa est accolé à l’auberge. Bref le tout Tokyo à portée de main et pour pas cher ! Je recommande vraiment cette auberge non pas parce qu’elle à été ma « première » mais plutôt parce qu’elle à su m’apporter tout ce dont je rêvais une fois sur place : la sécurité, un bon accueil, des services adaptés et de belles rencontres ^^

 

 

  • Kyoto

 

J’ai séjourné dans une auberge cette fois plus « moderne » : Le Next Door Hostel. Loin d’être déçue ici aussi , j’ai même été enchanté par leur accueil . L’équipe y est jeune et dynamique, toujours prête à aider et à prendre le temps pour les voyageurs. C’est surtout sa situation géographique qui m’a charmé puisque j’avais une vue directe sur le temple Toji ! A une vingtaine de minutes de la gare, j’ai pu me déplacer partout sans soucis dans la belle « ville aux temples ». Concernant les attributs de l’auberge, il y avait un petit déjeuner compris aussi dans le prix et non pas moins copieux ^^ J’avais accès au lave linge, sèche linge, au Wi-fi gratuit, aux douches individuelles et linge de bain. Une carte « magnétique » ( et oui « High technology » quand tu nous tient! ^^ ) nous permettait d’aller et venir dans le dortoir de 12 personnes ( oui oui vous m’avez bien lu ! mais tout se passait dans le silence et le respect tout au long du séjour ) . Concernant le prix, il reste tout à fait raisonnable puisque j’ai payé 83 euros pour 5 jours sur place ( La nuit est environ à 30 euros mais grâce à des sites de réservation sympas j’ai eu quelques réductions, je vous en parle par la suite ^^ ).

 

 

P1020108

  • Hiroshima

 

J’ai passé seulement deux nuits au « K’S house », ce fut peut être l’auberge que j’ai le moins affectionné. Pourquoi? parce que j’ y ai trop peu séjourné, que j’ai peu parlé avec le « staff » et que leur accueil fut quelque peu « pressé ». Cela étant dit , l’établissement est tout à fait correct , les dortoirs sont bien disposés et spacieux ( on trouve même des rangements sous les lits auxquels on peut ajouter un cadenas, ce qui à défaut d’avoir un casier s’avère bien pratique ^^), pas de petit déjeuner sur place ( pas inclus dans le prix de la chambre ) mais différentes sortes de thé à disposition, du café à volonté ainsi qu’une grande pièce de vie où l’on trouve des magazines, des livres. De plus, on y trouve une cuisine ainsi que des douches individuelles, du linge de bain, un lave linge, le wi-fi gratuit. Le prix de la nuit est d’environ 23 euros pour un dortoir de femmes de 4 personnes,  j’ai payé 46 euros donc pour mes deux nuits, ce qui reste tout à fait correct ^^

 

hiroshima

  • Tokyo

 

Pour mes deux dernières nuits, j’ai décidé de revenir un peu plus tôt sur la capitale et j’ai choisi les fameuses  » capsules hôtels » au Shinjuku Kuyakusho-mae , je voulais vraiment en essayer une !!! Et quel « génialissime » expérience ! Je ne m’attendais pas à cela , j’ai été agréablement surprise, les capsules hôtels comme l’explique bien l’article du site Kanpai, étaient destinées à l’origine aux « salary men » ou travailleurs qui rentraient tard du travail parfois quelque peu  » pintés » ^^ Le prix d’une capsule s’avère ainsi peu élevé puisque j’ai payé environ 26 euros ( 3500 yens ) la nuit . Le but n’étant pas de prolonger le séjour. On trouve sur place les mêmes commodités qu’ailleurs à savoir des douches, du linge de bain , des restaurants sur les étages. Très bien situé , il se trouve à proximité du « Golden Gai » dont je vous parlais dans un précédent article, et surtout au cœur de l’arrondissement de Shinjuku quartier d’affaires, une des meilleures places pour la vie nocturne tokyoïte et « the place to be » pour les aficionados du shopping. Le seul « hic » serait pour moi le fait de ne pas avoir pu laisser mon sac à l’accueil puisqu’ils demandent un nouvelle inscription le jour suivant pour repasser une nuit dans l’établissement.

 

 

 

Mes sites de réservations en ligne 

 

 

Je l’avoue, ces trois sites que je vais vous citer m’ont beaucoup aidé dans mes recherches puisqu’en plus d’être des moteurs de recherche d’hébergements , ils font des comparatifs entre chaque et permettent aussi de trouver des restaurants , des vols…

 

Il existe évidement d’autres sites permettant d’économiser tout en ayant un logement de qualité notamment AirBnb . J’aimerai l’essayer pour mes prochains voyages. Le couchsurfing est une autre expérience que l’article de Ryan du Blog « Lesacados »décrit très bien ( j’ai essayé pour le Japon mais je ne sais si c’est le pays et sa culture ou moi, mais les réponses ont peu afflué ^^). Il consiste lui à dormir directement chez l’habitant d’un pays sans verser le moindre « sou ». Il  faut pour cela bien préparer, sur l’application ou le site, sa fiche explicative contenant sa biographie, ses motivations ( évidement il ne s’agit pas juste de dire « j’adore voyager et vivre chez l’habitant » ^^ ) de manière la plus concise possible et dans une optique altruiste, de partage. Non, vous ne verserez pas un loyer mais il est toujours agréable de partager sa propre culture, de préparer à l’hôte un bon petit plat de « chez soi », de faire le ménage régulièrement, de respecter ses conditions de vie etc…

 

Le volontariatdécrit par Ryan du Blog « lesacados » ou le Woofingque l’interview de Lucie Aidart du Blog  » Voyagesetvagabondages« nous permet de mieux connaître, sont deux autres solutions pour être hébergés et logés sans frais en échange de travail durant quelques heures. Il en existe beaucoup d’autres.

 

Lucie du Blog  » Voyages et Vagabondages »que je suis régulièrement non pas seulement parce qu’elle est partie en « solo » et qu’elle m’apporte beaucoup d’informations à ce sujet (sa disponibilité et son intérêt pour ses « internautes » n’est d’ailleurs plus à démontrer ^^) mais parce qu’en plus, son site est une véritable mine d’or pour les voyageurs. D’ailleurs, elle explique ses différentes expérience dont le « housesitting », ou « gardiennage de maison » qu’elle à pu expérimenter durant l’un de ses voyages.

 

Vous le voyez donc, pour économiser sur le logement plusieurs solutions existent et pour se faire différentes façon de voyager s’offrent à vous.

 

J’ai réservé pour ma part mes logements à l’avance, l’article du site « Kanpai » l’explique très bien. D’une part, parce que selon la saison touristique, il vaut mieux savoir où l’on va dormir sous peine d’avoir énormément de mal à trouver ou tout du moins se retrouver avec un logement qui nous convient moins. D’autre part, parce qu’un voyage au Japon s’organise, ne s’improvise que difficilement ne serait-ce que pour le choix de son itinéraire, les billets d’avion mais aussi et surtout pour l’achat du « fameux » JR PASS qui ne peut se faire qu’à l’étranger et non une fois au Japon ( je vous en reparlerai dans un prochain article sur les transports ). Cela étant dit, rien de vous empêche si vous le souhaitez de partir « à l’arrache » ^^ en préparer tout de même un minimum votre départ là-bas.

 

Alors quand est-ce que vous « bookez » vos prochaines vacances? ^^

 

N’hésitez pas à laisser vos commentaires pour partager vos experiences ou donner votre avis 😊

 


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s