Au revoir Tokyo, au revoir amie de mes douces rêveries : Mes quartiers favoris

 

 

Je vous ramène cette fois dans mes quartiers coup de cœur. J’avais envie de finir ce séjour en beauté en retournant voir Ueno, le quartier populaire à l’abord si simple et fabuleux, Shinjuku l’arrondissement des lumières, des commerces et des folles soirées ( vous pouvez les retrouvez avec davantage de détails dans mon article sur mon deuxième jour dans la capitale ) et Akihabara, la ville électrique et mon souvenir d’un endroit effleuré et découvert que trop rapidement (vous pouvez retrouver plus de détails dans mon article sur mon quatrième jour sur Tokyo).

Redécouvrez Ueno, son marché et ses commerces. Puis laissez vous transporter par une visite de son Parc qui vous ravira par son calme, sa sérénité et sa nature ensorcelante… 

Je vous emmènerai ensuite avec Audrey ( et oui l’invitée surprise ^^ ) sur Akihabara, découvrir les Maids cafés, et bien d’autres endroits.

Le soir, suivez-moi sur Shinjuku et venez boire un verre dans le fameux Golden Gai !

Et hop, en voiture Simone, c’est parti ! ^^


I – Ueno, un quartier touchant, vibrant et nature 


ueno gare café
café à la station de Ueno (non non pas de pub pour les pandas ^^)

1-1- Le marché d’Ameya Yokocho ( ou Ameyoko )

marché ameyoko ueno

J’avais décidé pour mon dernier jour de retrouver des endroits qui m’avaient tout particulièrement touchés et j’ai toujours ressenti de l‘affection pour le quartier de Ueno que j’ai trouvé très attractif et surtout humble, simple.

marché Ameyoko
Entrer une légende
marché ameyoko ueno (2)
Marché d’Ameyoko

Le marché fait parti de ces lieux qu’on ne peut réellement décrire, l’ambiance y est spéciale, apaisante ( oui je vois bien ce que vous vous dites, apaisant?! un endroit qui fourmille de monde! ^^ et bien oui, ce fut mon ressenti à son contact) et surtout  à mon goût. J’ai donc décidé ce jour là que je souhaitais trouver de beaux souvenirs pour ma famille au sein de son marché.

J’ai trouvé pas mal de petites choses sympathiques et j’ai pu à nouveau flâner dans les avenues.

1-2- Le parc 

couple parc ueno
Balade en amoureux…

Depuis que vous me lisez (et oh mon dieu j’espère avoir quelques lecteurs ^^) vous connaissez mon goût plus que prononcé pour… oui bien sur la cuisine ^^ mais pas que !  aussi pour l’environnement, la nature.

Je n’ai donc pas tardé à rejoindre ce parc en fin de matinée pour pouvoir le photographier et me relaxer auprès de quelques cascades et autres coins d’un vert flambant et fabuleux.

cascade parc ueno

Ce parc regorge de jolies surprises et notamment son étang. L’étang de Shinobazu qui donne durant la saison estivale un magnifique spectacle sur la floraison des lotus.

panoramique ueno parc tokyo
vue panoramique de l’étang de Shinobazu

J’y ai aussi croisé un talentueux saxophoniste qui teintait l’ambiance de son timbre jazzy au sein de cette nature urbaine.

Poursuivons notre balade. Sur ce même étang, il est possible de faire du pédalo, de la barque et de profiter de la fraîcheur de l’eau lorsque la chaleur étouffante de l’été se fait sentir.

parc ueno etang shinobazu
une vue de rêve ( plus à gauche se trouve la Tokyo skytree )
lac parc ueno (2)
Barques et pédalo dansent sur l’étang
lac parc ueno
rangée de pédalos

En poursuivant ma balade, j’ai croisé le Zoo de Ueno, célèbre pour ses pandas. Etant davantage pour la liberté de l’animal et le plaisir de pouvoir l’observer à l’état sauvage (même si le panda est une espèce protégée et qu’il est quasi impossible de pouvoir à notre époque le voir dans son milieu naturel ) je ne m y suis pas rendue.

J’ai pu apercevoir différents temples et musées. Cet endroit est vraiment agréable et permet de prendre une bouffée d’air frais au sein de la ville.

parc ueno tokyo

temple bouddhiste ueno parc

1-3- Le restaurant  « Ganko food »

Quoi ?!! De la nourriture? où ça?! ^^

Et oui , l’appel du ventre sur patte à sonné aux douze coups de midi ^^ J’ai du me rendre à l’évidence, il fallait que je trouve un restaurant et vite !

J’ai donc arpenté les rues de Ueno et distingué plusieurs endroits qui me tentaient mais alors c’était sans compter la rencontre merveilleuse que j’allais faire devant le Ganko food ! Ayant entendu parler ma langue maternelle ( le Français nous le cherchons tous à un moment T de notre voyage pour ressentir ce patriotisme naturel ^^ ) je me suis tournée vers deux demoiselles. Elles venaient de se retrouver après des années, elles avaient fait l’école ensemble ( je ne le saurai que par la suite évidemment ). J’ai donc discuté un peu et elles m’ont invitée à leur table, j’étais ravie !

rencontre tokyo ueno
Deux belles rencontres

Nous avons dégusté des plats délicieux, les filles ont d’ailleurs choisi une sorte de de fondue japonaise, le shabu shabu sans le fromage. Elles ont donc fait cuire leurs aliments crus dans un bouillon.

restaurant Ganko food ueno tokyo
Shabu Shabu au Ganko Food

Mon dessert était tout simplement à tomber !

dessert Ganko food

L’accueil y est très bon, les prix peu élevés. J’en ai eu pour 1166 yens ( soit 8.82 euros ) pour un repas de qualité ! J’ai tout simplement adoré le lieu. Si vous souhaitez y faire un tour ou un détour en passant par Ueno , allez voir sur leur site gankofood.

restaurant Ganko food ueno tokyo (2)
ça c’est du casier à chaussures ! ^^

 

 


II- Akihabara , une redécouverte du quartier éléctronique


 

 

Avant de partir pour Akihabara avec Audrey ( ma nouvelle compagne de voyage du jour ^^) , nous avons refait un petit tour au marché avant de laisser partir Marie qui avait un rendez-vous. Ce fut une belle rencontre.

 

 

marché ueno
Mais laquelle donc me sied le plus? ^^

Comme je vous l’explique dans mon article les 5 difficultés du voyageur solo , certes voyager seule peut avoir quelques inconvénients dont le fait parfois d’être seule lorsque l’on souhaiterait partager ses expériences et bien voyez je n’ai pas été dépourvu de rencontres sympathiques ^^ Voyager en solitaire est pour moi une aventure extraordinaire et si vous souhaitez connaître les avantages, lisez Pourquoi partir seule en voyage est une expérience à tenter? Les 10 raisons.

Nous avons par la suite décidé d’un commun accord de nous diriger vers Akihabara, moi qui n’avait, les jours précédents, pas pu y faire et y voir grand chose mis à part mon karaoké ( oui je vous l’avoue c’était déjà énorme ^^ ).

 

2-1- Un des plus grands Sex-Shop de Tokyo : M’S POP LIFE STORE

 

 

sexshop akihabara

 

 

Oui bon, coquine me direz-vous ^^ Notre curiosité nous a mené vers cet endroit connu pour être l’un des plus grands de la capitale si ce n’est le plus grand ! Et en effet, 7 étages tous plus garnis les uns que les autres nous ont permis de découvrir un autre pan de la culture nippone et évidement quelques aspects de celle-ci quelques peu dérangeants… Nous avons cependant bien ri et découvert pas mal de gadgets high-tech , des tenues sexy et autres petits « bijoux » que l’on peut trouver dans ce genre d’endroit.

Je dois l’avouer, sans Audrey, je n’aurai pas franchi le seuil de l’entrée mais cela reste un souvenir mémorable plein d’éclats de rire et de découvertes surprenantes ^^

 

star chanson akihabara
Une chanteuse rencontrée avant notre Maid café

2-2- Le maid café

 

 

Je n’avais pu le faire la première fois, j’avais pourtant bien cherché. Nous avons donc abordé une « maid » autrement dit une jolie petite demoiselle vêtue d’un costume de soubrette ou domestique qui se trouvait dans la rue devant le café en question. Celle-ci nous a montré le programme puis nous a fait entrer. Les horaires d’ouverture sont assez restreintes puisque le café ouvre dès 17H et ferme à 23H. Cela dit les horaires sont variables selon les endroits.

J’ai été particulièrement déçue par cette découverte. J’en attendais beaucoup et j’ai trouvé notamment pour celui-ci en tout cas que l’accueil restait « monnayé », nous avons du payer l’entrée et les prix des boissons et plats étaient chers. Nous n’avions pas le droit de prendre de photographies ( ou alors il fallait payer davantage pour en obtenir une). Cela dit l’ambiance « Kawaii«  ( mignon en japonais ou chou dans ma version ^^) m’a beaucoup amusée, la serveuse une fois notre commande prise ( deux glaces trop mimi ) nous à donc fredonné une mignonne petite chansonnette et nous a ensuite demandé de chanter avec elle. Evidemment, je vous passe l’épisode où nous avons eu un fou rire ^^

 

 

Maid café akihabara logo

maid café akihabara
intérieur chic et choc ^^

Maid café

 

Si vous souhaitez découvrir le Maid café Maidreamin, c’est ici.

 

 


III- Shinjuku, destination finale 


 

 

shinjuku
Shinjuku by night, un arrondissement lumière
shinjuku de nuit
Ébahie devant tant de beauté urbaine

 

Après moultes et moultes interrogations, nous avons décidé ( après qu’Audrey ait découvert ma capsule à l‘Hôtel capsule de l’arrondissement, elle a d’ailleurs adoré le concept ^^) d’aller boire un verre dans le Golden Gai, la fameuse zone composée de petits bars (vous trouverez toutes les informations et notamment sur les recommandations concernant le lieu dans mon article sur Shinjuku ici.) Nous avions précédemment voulu aller au New York bar, le bar du film « Lost in translation » mais le coût, le déplacement et surtout ma tenue vestimentaire ont tôt fait de nous faire changer d’avis.

 

Bar Golden Gai shinjuku
Bar dans le Golden Gai
golden gai bar
Golden Gai et ses bars

 

 

J’ai donc fait découvrir ce petit coin chaleureux et typiquement japonais à ma nouvelle comparse émerveillée par les lieux. C’était ma dernière soirée et qui plus est mon hôtel se trouvait au coin de la rue, devinez donc ce que l’on y a fait?! ^^ Ben oui, on a bu du saké !

Nous avons arrêté notre choix sur un petit bar très agréable et dont le patron nous à tout de suite convaincu de rester, le « Shampoo bar ». En effet, nous commencions à fatiguer de chercher un lieu sans taxes pour les étrangers et nous sommes tombées sur son établissement, il nous a accueilli avec un charmant sourire et surtout des sakés à tomber ^^

Notre choix : le Aizu Chujo et le Eikofuji que nous à chaudement recommandé le patron.

euh… alors non je n’aime toujours pas le saké mais ceux là étaient vraiment bons et surtout bien différents au goût. Une expérience géniale entourées de personnes adorables et très chaleureuses puisque nous avons eu l’occasion de discuter avec quatre autres personnes dont un couple d’américain qui venait très souvent dans ce bar car ils adoraient le patron. Les deux autres étaient collègues et tenaient un restaurant à Shinbashi.

 

shampoo bar golden gai
un hôte adorable

 

Nous sommes ensuite allées nous balader dans les ruelles et avons profiter de manger un morceau pour nous poser, de là un jeune homme fort sympathique nous à donné quelques présents ( qu’il avait surement gagné aux jeux ) et nous avons marqué le coup de notre rencontre grâce à eux par une photographie.

 

sacrée soirée Golden Gai shinjuku
une belle soirée en compagnie d’Audrey sacrée rencontre ^^

 

 

Ce fut une de mes plus belles journées, non pas parce que j’ai passé la journée accompagnée et que je n’étais plus en solo mais parce que le feeling est tout de suite passé et que nous avons partagé des instants uniques et en commun accord avec nos envies du moment !

Un grand merci Audrey ( vous pouvez suivre son instagram Travelmyfrench qui regorge de magnifiques photographies et notamment de son PVT en Australie puisqu’elle vient d’être renouvelée pour une seconde année là bas ), ce fut une magnifique rencontre et qui se poursuit encore grâce à la magie d’ internet, vivement le prochain voyage ^^

 

Tokyo, ma grande amie, je te quitte l’âme en peine mais heureuse d’avoir pu te découvrir toi et tes quartiers tous plus différents et passionnants les uns que les autres. J’ai aimé ta modernité, j’ai aimé ta tradition mais j’ai aussi aimé tes émotions, ta nature enchanteresse, tes habitants si chaleureux et ton histoire si touchante. Tokyo je reviendrai c’est certain et cette fois, je prendrai le temps d’apprendre à te connaitre davantage ^^

Le Japon me laisse encore rêveuse, comment arriver à parler d’un pays qui m’a tant troublé et qui me trouble encore. On ne ressort pas indemne d’une visite dans ce pays…Une magnifique et touchante découverte.

Cette destination pour moi, ce n’était pas qu’un voyage, c’était une transition pour me permettre de me découvrir moi et certaines de mes capacités, certaines de mes envies. Alors non, point trop n’en faut! Ne poussons pas mémé dans les orties en commençant une analyse psychologique du périple et de ses retombées sur notre psyché ou bien notre comportement ( même si je pense que pour moi c’est indissociable. Voyage et psychologie se complètent et j’en profite pour dire que j’apprécie beaucoup le travail et les réflexions d’Amandine d’Un sac sur le dos, psychologue de formation et coach de vie )

 

J’espère que cet article vous aura plu ^^ N’hésitez pas à me laisser vos commentaires, ils sont importants pour moi , j’apprécie toujours le dialogue et les avis.

 

 

A plus tard les Mistouflons ^^


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s