Evasion en Afrique de l’Ouest au Musée d’Histoire Naturelle du Havre

A l’occasion des 500 ans de la ville du Havre, le musée d’Histoire naturelle nous fait voyager du Havre à Dakar en collaboration avec deux musées sénégalais afin de nous rappeler à notre devoir de mémoire quant à l’origine portuaire coloniale et négrière du Havre.

A vrai dire, je n’étais pas partie pour le visiter ( même si cela reste un incontournable de la ville du Havre et que je comptais le faire plus tard ), je devais faire une belle et lyrique balade sur les eaux portuaires Havraises. Ce n’est que partie remise « je l’aurais un jour, je l’aurais ! » ^^

J’ai donc débuté mon après midi en longeant le boulevard Clemenceau et en admirant la mer, sa houle, ses bateaux qui se pressent à la hâte de sortir de ce port maritime charmant et exquis… Enfin, peut être pas ce jour là non.

La matinée avait commencé sous un soleil radieux et chaleureux, j’avais donc réservé sans hésitation ma place pour naviguer sur une mer supposée calme,tempérée et arrosée des rayons magistraux d’un soleil ardent. Mais c’était sans compter sur l’arrivée impromptue d’un brouillard vicieux et froid qui commença alors à couvrir les bâtiments, les flots, les voiliers de son manteau brumeux…  alors que je m’apprêtais à atteindre le point de rendez-vous pour les départs en mer.

observatoire photographique du Havre sous la brume
Le soleil tente une percée – Observatoire photographique du Havre
observatoire photographique de la ville du Havre
Mystérious ways… sur l’observatoire photographie du Havre
observatoire photographie de la ville du Havre
observatoire photographique du Havre happé par la brume

J’ai donc immédiatement rebroussé chemin pour allez découvrir un autre lieu incontournable Havrais : le Musée d’Histoire Naturelle.

Le musée d'Histoire Naturelle de la ville du Havre

Dans les terres normandes, la brume ne semblait pas avoir sa place.


Historique du Musée d’Histoire Naturelle


Bref rappel historique de ce lieu. Il s’agit d’un bâtiment datant de 1760 qui servait à l’origine de Palais de justice. L’architecte Auguste Perret souhaitait le détruire mais à décidé finalement de le conserver au vue de son classement comme monument historique dans les années 1948, 1949 et et 1963.

Ce musée permet de découvrir des expositions temporaires et comprends de nombreuses activités où l’on peut apprendre tout en s’amusant.


Le Havre Dakar, partager la mémoire


Malgré l’échec cuisant que je venais de subir quant à mon « voyage » en mer, j’ai tout de même eu un peu de chance car l’entrée ce jour là était gratuite ^^

Le thème de l’exposition du moment qui se déroule du 24 Juin au 31 Décembre se trouve être l’Afrique de l’Ouest, son patrimoine historique, créatif et artistique et son lien avec la ville du Havre.

Moi qui n’étais jamais allée encore découvrir ce merveilleux continent j’étais ravie.

La charmante hôtesse d’accueil du Musée m’a tout de suite abordé avec un large sourire pour m’expliquer un peu la visite que j’allais entreprendre. De petits livrets se trouvent à disposition un peu plus loin avant d’entrer dans les différents hall d’exposition.

Exposition animalière musée d'histoire naturelle du Havre
Magistral tête à tête avec un rhinocéros : exploration de la vie animale

Dès le commencement de ma visite des lieux, j’ai été impressionnée par cet imposant mammifère qui instaure d’emblée un climat d’aventure et de découvertes de ce continent si riche culturellement et historiquement.

Depuis 500 ans , le port du Havre à noué de forts liens avec l’Afrique et notamment le Sénégal. Cette exposition, c’est pour nous rappeler que ce dernier était un port impérial de l’Afrique noire ( et plus particulièrement en relation avec la côte d’Ivoire, le Cameroun et le Gabon) qui recevait des importations coloniales tels que le cacao, le café, le rhum, le coton etc…

Ainsi, par ce passé historique, une importante communauté s’est crée dans la Ville du Havre et l’espace d’un instant au cœur du bâtiment grâce à la collaboration de deux autres Musées, le musée Théodore et le nouveau musée des civilisations noires, on se souvient, on découvre, on contemple, on admire

La visite se déroule sur deux étages et quatre parcours sont mis en exergue pour cette exposition: le parcours patrimonial, le parcours contemporain, le parcours animal et conte et le parcours jeunesse.

Thiaroye, 1944 - Omar Victor Diop Liberty
Thiaroye, 1944 – Omar Victor Diop Liberty

Avant même d’explorer la première salle d’exposition (ben oui quoi! c’est l’aventure en terre inconnue ^^), j’ai été bouleversée par ce tableau qui fait référence au massacre de vétérans au camp militaire de Thiaroye à Dakar. L’artiste nous rappelle à des valeurs universelles telles que le courage, la bravoure dans une quête de liberté perpétuellement remise en cause au fil des siècles et des époques. Un bel hommage historique et humaniste au peuple noir africain.

première salle d'exposition Le havre-Dakar musée d'histoire naturelle du Havre
Première salle d’exposition où nous est expliqué le lien qui s’est crée entre le Havre et le Sénégal

J’ai rejoint par la suite, au rez de chaussée, une première salle d’exposition où l’atmosphère de la savane règne avec par endroits des animaux inanimés mais qui prennent vie par la tradition orale africaine ( le parcours animal et conte et le parcours jeunesse commencent ici ). Une immersion quasi immédiate au sein des traditions. On trouve également de multiples objets africains et des statues. C’est dans cette pièce, que j’ai pu en apprendre sur le lien tissé entre Dakar et la ville du Havre.

De multiples supports sont proposés dans les étages et en particulier la vidéo, qui nous amène à une perception différente de l’art africain, son patrimoine créatif contemporain et traditionnel.

Hyène,exploration de la vie animale musée d'histoire naturelle du Havre
La vie animalière : Tradition orale africaine par le conte
statuaires africains Musée d'histoire naturelle du Havre
Le statuaire africain
objets africains musée d'histoire naturelle du Havre
Objets africains

C’est par un large et majestueux escalier que j’ai pu accéder au premier étage, où masques africains, créations contemporaines, animaux, instruments de musique et autres parures se succèdent au rythme d’une visite bercée du son de la musique africaine.

masques africains Musée d'histoire naturelle le Havre
Les masques africains esthétiques mais pas que…

 parures musée d'histoire naturelle le Havre

Les patriotes de Dimitri Fagbohoun
Les patriotes de Dimitri Fagbohoun
Le roi de la jungle Musée d'histoire naturelle le Havre
Le roi de la savane

J’ai beaucoup apprécié pour ma part, l’explication donnée au masque africain que l’on perçoit le plus fréquemment comme un objet esthétique, d’une grande beauté et très souvent de bois. Mais il en existe une variété impressionnante et de différentes formes et notamment animales. Le sens qu’il lui est donné est aussi artistique puisqu’il est utilisé dans des cérémonies, des rites. Il marque aussi l’appartenance ethnique, le rang social chez certains peuples et possède d’autres fonction culturelles, économiques… Tout ceci aidé par la vidéo. En effet, de courts documentaires sont projetés dans cette salle afin d’approfondir le sujet.

J’ai aussi été particulièrement sensible à une découverte, celle de l’artiste contemporaine Laeila Adjovi. Ce coup de cœur, je l’ai eu par l’aspect brut, sincère de ses clichés. Cette jeune reporter et photojournaliste vit à Dakar et met en exergue des moments de vie, des moments qui marquent la culture africaine. Elle participe à la transmission du souvenir d’une Afrique ancestrale aux traditions toujours vivantes. Sa série de photographies « des femmes dans l’arène » aborde la lutte féminine, une pratique très ancienne.

série les femme dans l'arène de Laeila Adjovi Musée d'histoire naturelle Le Havre
Série « Les femmes dans l’arène » de Laeila Adjovi

Les différents parcours se croisent et nous offrent une visite interactive, ludique, une plongée en plein cœur du continent Africain, de sa culture, de ses traditions, de sa mémoire.

Le dernier étage fait place à la salle jeune public où les enfants peuvent clôturer en beauté leur parcours jeunesse (déjà agrémenté d’un carnet de découverte, de quizz etc…) par une découverte d’une ville Africaine imaginaire où l’on retrouve un coiffeur, un arbre à palabres ( dans la continuité de la tradition orale africaine ), une clinique vétérinaire etc… Une immersion ludique et singulière pour apprendre tout en s’amusant.

Salle parcours jeunesse ville africaine fictive musée d'histoire naturelle le Havre
Petit village Africain fictif

Evidemment, tous ces outils interactifs et ludiques ne sont pas destinés qu’aux enfants et l’avantage est que l’on avance à son rythme pour comprendre, entendre et s’imprégner des différents informations données.

Le musée d’Histoire naturelle du Havre, c’est avant tout la découverte de multiples expositions tout au long de l’année par le biais de divers supports et activités : ateliers, visites thématiques,spectacles, films…

Un moment agréable à partager seul(e), ou en famille.

Si vous souhaitez davantage d’informations, allez sur le site du Musée d’Histoire Naturelle du Havre ou retrouvez les sur leur page Facebook Muséum du Havre ou encore sur Twitter .

Leurs tarifs : 5 euros pour les adultes et 3 euros pour les enfants ou tarifs réduits.

Les places sont gratuites tous les 1ers samedis du mois alors n’hésitez plus ^^

Si vous avez déjà visité le Musée ou si vous souhaitez tout simplement partager vos impressions, n’hésitez pas je serais ravie de vous lire.

A plus tard les Mistouflons ^^


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s