Au secours, j’ai peur en Avion ! Conseils pour mieux appréhender cette épreuve

« C’est quoi ce bruit?! Pourquoi l’hôtesse s’agite au bout du couloir? On va tous mouuurriiiir !  » 

Qui ne l’a jamais vécu? Ou tout du moins qui n’a jamais assisté à une scène de panique d’un(e) ami(e), d’un frère, d’un parent ou même de la personne Lambda assise à vos côtés?

L’avion est le moyen le plus sur au même titre que le train. La voiture quant à elle statistiquement fait de nombreux morts.

Mais alors pourquoi sommes-nous si nombreux à appréhender un vol?

Moi, aviophobe?! Noooon, juste une terreur monstre avant même l’embarquement ^^ J’ai donc décidé d’aborder avec vous ma « guerre du Vietnam » à moi avant chaque voyage et mes solutions pour aborder avec davantage de sérénité un vol.


1- Des peurs parfois « irraisonnées »


peur de l'avion

  • Une peur du vide, d’une chute inopinée en vol de l’appareil  « Attends, t’es sur? ça vole comment ces machines là? Mais il va se crasher c’est certain !« 
  • Une perte de contrôle  « ben oui, quand nous sommes habitué(e)s à gérer chaque détail de notre vie, nous avons du mal à accepter que Michel prenne le manche » ^^
  • Une imagination débordante liée à l’anxiété ou l’angoisse« euh… tu sais pourquoi la dame elle fait de grands signes à sa collègue là? C’est bizarre elle bouge beaucoup » Alors c’est clair après coup, on se dit que Mérédith discutait simplement avec Bérénice mais dans nos tête d’anxieux(ses) cela devient rapidement : « c’est sur elle parle du moteur qui à lâché » ou « Elle n’arrête pas de regarder au dehors, je suis certaine que les ailes de l’appareil ont pris feu » ^^
  • Un premier voyage avec de nombreux trous d’airs ou des turbulences qui nous secouent et qui nous marquent pour les prochains voyages.
  • Pourquoi voler quand on peut marcher? ^^ Pensons écologie, environnement et tourisme durable. Nous verrons plus loin d’autres alternatives à l’avion.

2- Les signes avant coureur de l’aviophobie aigue 


malade en avion

  • La veille ( oui, oui moi personnellement, je commence à angoisser le jour précédent, c’est pour dire ! ^^)

Légères nausées, des pensées négatives et évidement qui tournent en boucle « Le décollage va t-il bien se passer? » »Va t-on atterrir sans accrocs? » » J’aimerai juste réussir l’aller, ce sera toujours ça de pris » ^^ et appréhension de devoir monter dans l’appareil.

  • Le jour même avant l’embarquement 

Nausées insoutenables, crampes d’estomac voire une vidange complète avant de monter à bord de l’appareil (… sans commentaires ^^), bouffées de chaleurs, idées quelques peu euh… oui encore kamikazes ^^

  • Le jour même dans l’avion avant le décollage 

Observation aiguë de tout le système de sécurité de l’engin tout de métal vêtu, VOIRE démontage des sièges, ouverture et fermeture répétée des placards à bagages, essayage des ceintures de sécurité à outrance…^^

Impatience et attente sans fin quant à l’arrivée du fameux passage démonstration de l’hôtesse de l’air concernant les règles de sécurité en avion. Tentative vaine de s’occuper, de trouver une alternative au stress qui monte… Mains moites, tachycardie ( cœur qui palpite ), envie de sauter de l’appareil et imagination sans limite concernant l’avenir incertain du voyage à bord^^


3- Les alternatives à l’avion 


  • Le bus ( moyen de transport sans doute le plus écologique)

Le bus transport

Et oui, vous connaîtrez les trajets de plusieurs heures voire de plusieurs jours à son bord mais quelle belle aventure! De plus, les prix sont souvent très avantageux.

  • Le train

alternative transport le train

Qui n’a jamais rêvé d’une traversée Mongolie-Pékin par le transmongolien? Ou encore d’admirer les paysages de Norvège à travers la vitre de cette machine à remonter le temps?

  • La marche à pied ( ou la course selon le degré de sportivité ^^)

La marche à pied

La randonnée, le trek ou la course à pied. Quels moyens plus agréables pour contempler l’autre, les paysages d’un pays, ses coutumes… C’est vrai que pour moi, cela reste un plaisir sans nom ^^

  • Le van ou voiture

le Van transport

J’adorerai le faire pour parcourir la Nouvelle Zélande. Un moyen de transport pratique où la liberté est complète et où l’envie reste maîtresse pour nous guider à travers les pays visités.

  • Faire du stop ou la Stop attitude

Faire du stop alternative

Je l’ai testé de nombreuses fois en France pour de courts trajets. Un moyen d’entrer rapidement en contact avec les locaux et de partager de beaux moments. Si vous voulez en découvrir davantage, allez jeter un œil sur le blog d’Anick-Marie Bouchard la Globestoppeuse, c’est la spécialiste de l’auto-Stop au féminin.

  • Il existe évidement d’autres moyens de transport comme le scooter, le cargo

4- Conseils et astuces pour tenter de surpasser notre peur du coucou volant 


Les remèdes ou solutions

La veille du vol 

  • Un bon sommeil pour une journée pleine d’éveil ( non non, on ne nous l’a pas rabâché une bonne centaine de fois ^^) et s’hydrater correctement la veille. Si possible, pour éviter la fatigue liée au décalage horaire prendre de l’avance et se coucher aux horaires collant le plus possible à ceux du pays visité.
  • Préparer sa journée tranquillement et surtout se divertir : sortir avec ses amis, lire, écrire, partager un moment en famille, tout ce qui pourra vous permettre de penser à autre chose.
  • La sophrologie ou l’art d’apprendre à respirer. Je ne sais pas si vous connaissez la fameuse technique du 4-7-8 mais c’est un véritable miracle quant à son efficacité pour s’endormir. Prenez une grande inspiration durant quatre secondes puis retenez votre respiration durant sept secondes ( attention ne confondez pas avec les minutes ^^) et enfin expirer durant huit secondes. Si vous êtes anxieux(se) ou angoissé(e) je vous promet que cette astuce vous aidera à vous relaxer rapidement. Répétez autant de fois qu’il le faudra. Si vous souhaitez en connaître davantage cliquez sur ce lien.
  • Ne vous amusez pas à lire des articles ou magasines relatant les derniers crashs aériens… je vous le déconseille fortement ^^

Le jour du vol 

  • Arrivez en avance pour être certain(e) de ne pas angoisser pour enregistrer vos bagages, s’il y a un changement d’horaires ou de terminal.
  • Prévoyez de quoi vous occuper durant le vol : magasines, musiques, films, livres…
  • Emportez vos boules quies ( quel bonheur de se centrer sur soi et de ne pas entendre les bruits de cette grosse carcasse volante ^^) et un masque de nuit (« mamie sort de ce corps! » mais c’est tellement pratique. )
  • Si vous êtes passé chez le médecin alors prenez un comprimé anxiolytique une trentaine de minutes avant votre départ mais évitez de le combiner avec de l’alcool ( apérooo ^^) cela risquerait de plomber votre arrivée dans le nouveau pays et de vous rendre quelque peu zombie.
  • Arrêtez de vous focaliser sur les hôtesses de l’air ou steward, leurs mouvements, leur façon de parler, de respirer…^^ mais par contre parlez de vos peurs avec le personnel de bord, je l’ai fait et croyez moi, ils seront aux petits soins pour vous et vous rassureront en cas d’attaque de panique ^^
  • Évitez le Hublot ( ben oui quoi! si vous avez la peur du vide ou même des turbulences, vous verrez l’appareil, ses ailes et les moteurs, de quoi avoir une crise d’urticaire pour certains ^^) cela dit il est vrai que pour la vue, c’est une place à pourvoir, je l’ai d’ailleurs choisi plusieurs fois malgré mon aviophobie.
  • Mâchez du Chewing-gum ! Oui, l’idée peut paraître incongrue mais déjà cela vous permettra de déboucher vos oreilles lors de votre envolée fantastique et puis surtout cela vous occupera.
  • Prenez un crayon et un sudoku et jouez ! Le but? Nooon pas d’améliorer vos performances !! Mais vous occuper l’esprit, essayer de focaliser sur un détail, une lecture, un jeu, écrivez. Cela à parfaitement fonctionné pour moi ( bon lors de turbulences, je dois l’avouer mon cœur bondissait tout de même ^^).
  • Mon truc en plus? Je me levais fréquemment pour faire des étirements, une petite gymnastique « avionesque » qui tournait parfois au ridicule mais qui me permettait de souffler, de me détendre en marchant et d’aller demander aux hôtesses de quoi m’hydrater. Buvez beaucoup.
  • Faites un stage contre la peur de l’avion. Je ne connaissais pas et n’ai pas encore testé mais j’ai adoré lire l’article de Sarah « J’ai testé …un stage contre la peur de l’avion »du Blog de Sarah qui nous l’explique parfaitement. Cela me semble être une bonne solution pour se rassurer. Lisez aussi l’article de Maman voyage « mon stage contre la peur de l’avion ».
  • N’hésitez pas aussi à lire l’interview de Fabrice du Blog Instinct voyageur avec un steward d’air France. Cela permet de dédramatiser et de comprendre un peu mieux la situation.

5- Positive attitude 


libérée délivrée

On ne le répétera jamais assez et malgré cette redondance et ce cliché, positiver cela fait du bien!

Lors de mon voyage au Japon,  la seule pensée de me projeter enfin dans un endroit magique et tant attendu à suffit à me faire avancer et oublier par moment cette foutue peur de l’avion! Si vous souhaitez retrouver mes articles sur le Japon cliquer sur ce lien.

Pourquoi s’angoisser? Demain je serais au dans un pays merveilleux (ou pas ^^) mais cela reste une raison suffisante pour reprendre courage et décoller !

Voyager seule en avion n’a finalement pas été la plus dure épreuve dans mon voyage seule. Vous pouvez retrouver mon article sur les 5 difficultés du voyageur solo où j’aborde justement les quelques désagréments qui peuvent naître lors d’un trip en solitaire.

Pensez à vous, à la joie que vous procurera au final votre voyage. Et alors pourquoi ne pas abattre encore la carte du cliché en se répétant « ce qui ne tue pas vous rend plus fort » ou encore « la peur n’empêche pas le danger ». A chacun sa zone de confort, à chacun ses craintes, ses doutes. Mais une chose est certaine, l’envie que l’on met dans nos projets, le bonheur de concrétiser enfin un plan établi depuis longtemps nous permet de nous surpasser, d’aller toujours plus loin. Repousser ses limites est important pour savoir où elles s’arrêtent.

J’espère que ces conseils pourront vous être utiles et surtout n’hésitez pas à venir en parler, à partager et à laisser vos impressions et commentaires, je serais ravie de vous lire.

A plus tard les Mistouflons ^^


19 réflexions sur “Au secours, j’ai peur en Avion ! Conseils pour mieux appréhender cette épreuve

  1. Ton article tombe à Pic! Je pars à New York Mercredi et je suis méga stressée!!!
    J’avais l’habitude de prendre l’avion depuis que je suis petite et n’ai jamais eu peur, j’ai même beaucoup voyagé seule en avion (entre 6 et 12h de vols voir plus quand il y avait des escales). Sauf qu’un jour je suis tombée malade en voyage et j’ai développé une sorte de phobie de voyager. Pendant 2 ans je n’ai pas put prendre l’avion! J’ai fait de la sophrologie qui m’a énormément aidé (contrairement à la psy). (La méthode 4-7-8 ne fonctionne pas terrible sur moi on a du l’ajuster car le fait de bloquer l’air me fait encore plus de tachycardie).
    Je l’ai repris en Septembre, un avion minuscule avec hélices en plus ou on devait être 12 à tout casser. Finalement une fois dans l’avion j’allais beaucoup mieux mais toute l’angoisse avant m’a mise très mal ^^
    Je teste du coup l’homéopathie et les fleurs de Bach on verra bien si ça aide.
    En tous cas je suis super pressée de partir mais à la fois terrifiée!! J’ai préparé mon Sudoku, mon Ipad plein de films et séries, un bon livre et des audiosbook. On y croit 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Génial pour New York c’est un rêve de voir la grosse pomme 😊 cela doit etre frustrant de developper une phobie alors que tout se passait bien! Mais je lis que tu as trouvé de quoi pallier à ce probleme, j’ai essaye l’homeopathie sans succès mais je testerai les fleurs de Bach je ne connaissais pas 😊 l’avion minuscule me panique davantage du fait d’absolument tout ressentir davantage encore que sur des gros airbus tu as été courageuse 😂 merci pour ton retour et profites bien des States 😊😚

      Aimé par 1 personne

      1. Oui je n’avais pas le choix c’était pour aller à un mariage à 7h de route, il était le samedi à 14h et mon chéri travaillait le vendredi donc nous avons du partir le samedi matin. En plus c’était à l’aéroport de Rouen qui vient d’ouvrir la ligne Rouen Lyon. Ils n’ont pa réussi à enregistrer nos valises, le scanner à objet personnels ne fonctionnait pas, nous avons entendu le pilote et le copilote dire: « Oh non on ne peut pas passer par la il y a la vol Pays-Bas/Portugal il faudrait pas qu’on croise leur route ». Et puis mon copain qui voulait me détendre en me demandant si j’avais plus peur du terrorisme ou du crash. Ahahahah

        J'aime

      2. L’horreur… après avoir vécu ça je crois qu’on peut dire que tu es guérie, entre le petir coucou, l’enregistrement raté des bagages et j’en passe tu peux affronter plus lourd ^^ j’avoue que pour un trajet si court je ne l’aurai probablement pas tenté en avion même s’il avait fallu que jy aille en courant ^^

        Aimé par 1 personne

      3. Oui c’est clair, après c’était moins cher que la voiture et surtout ça me permettait de me faire une sorte d’entrainement pour NY! Entrainement réussis (j’ai beaucoup moins stressé qu’à l’aller) on a même fait un Trivial Pursuit « de voyage » qu’on a acheté à la boutique 😛 J’espère petit à petit « revenir à l’ancienne moi » qui avait peur de tout sauf de voyager 😛

        Aimé par 1 personne

      4. Bon alors en effet ce fut une sacrément bonne thérapie tu me tiendra au courant de l’evolution des choses, j’espere aussi que tu retrouveras ton « toi qui amait l’avion » ( le mien est bien caché 😂) et bon voyage à NY 😊😚

        Aimé par 1 personne

  2. Rester occupé aide beaucoup à gérer sa peur lorsqu’il ne se passe rien de notable. En général je lis mon guide de voyage, ou bien je finis un roman à cette occasion. Mais en cas de turbulences, moi il faut au contraire que je ferme les yeux et ne m’occupe plus de rien. Dans ces cas-là je me mets plutôt de la musique dans les oreilles et, comme je t’expliquais, je me visualise des montagnes russes et m’imagine en train de rire et de m’éclater. C’est tout bête mais ça m’aide sacrément!

    J'aime

    1. Oui alors j’avoue que m’imaginer les montagnes russes ne marchera pas pour moi je pense mais je testerai 😉 je pense qu’en effet il faut s’occuper l’esprit. Pour ma part l’avion reste vraiment une phobie mais je pense qu’on peut surpasser le problème via toutes ces techniques de contournement, la preuve j’ai réussi et je continue à m’envoler 😊 merci cindy pour ton retour 😘

      J'aime

  3. Article intéressant à lire car étant victime d’aérodromophobie très aiguë, je n’ai jamais su franchir le pas.
    Ne serait-ce qu’entrer dans un aéroport est déjà une épreuve…
    Un jour, peut-être, j’oserai. Je garde cet article dans mes favoris.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est dur! As tu essayé certaines méthodes pour t’aider? J’espere que cet article t’aidera un peu mais si déjà entrer dans l’aéroport est difficile je n’ose imaginer cela ne doit pas être facile, tu n’as jamais pris l’avion? Merci pour ton retour 😊

      J'aime

    1. Merci beaucoup, c’est adorable j’espere qu’il pourra aider un peu ! J’ai toujours peur mais j’essaie de me soigner par differentes méthodes beaucoup m’ont parlé hypnose j’essaierai 😉 merci pour ton retour 😘

      J'aime

  4. J’ai bien cru qu’on avait pris l’avion ensemble, que tu l’avais observé avant, pendant et après le voyage pour en faire un article lol. C’est exactement ça la phobie de l’avion et j’en ai presque honte en lisant ton article et en me rendant compte à tout ce que je pense et fait durant l’entrée voyage. Malheureusement c’est tres difficile de s’en controler c’est sur mais je prends sur moi car je ne veux pas arrêter de voyager pour ça. Il y a tellement de choses a voir sur terre. Je vais essayer de tester la technique de respiration dont tu parles. Sait on jamais si ça peut aider 🙂

    J'aime

    1. Oui, on en devient limite comique pour certains malheureusement c’est vrai que c’est très diffcile de camoufler une angoisse! La technique de relaxation par la respiration à bien fonctionné avec moi j’espere qu’elle t’aidera 😉 merci pour ton retour 😊

      Aimé par 1 personne

  5. j espère que ça va aller mieux pr toi
    dur de commencer à stresser dès la veille d un départ
    moi je me pose tjrs des questions lorsqu on traverse l océan
    je me dis tjrs que si on se crashe là aucun moyen de s en sortir
    on n est pas dans LOST
    je t raconte pas il fut 1 temps où j n voulais pas faire le Rio Paris à cause du crash
    finalement i did it en 2015

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est vraiment génant surtout quand on adore voyager mais je passe au dessus parceque je me dis que la peur n’empêche pas le danger et puis on a tant à découvrir 😊 concernant ta peur au dessus de l’océan je partage tellement 😂 merci pour ton retour 😚

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s