Les fausses bonnes raisons de mon tour des continents

 » Tu veux vivre heureux? Voyages avec deux sacs, l’un pour donner, l’autre pour recevoir. » Goethe

 

C’est décidé, je pars…Originale, moi? Ne poussons pas mémé dans les orties, not really!^^

Le premier jour où l’idée d’un tour des continents s’est mise à germer, j’avais déjà bien la trentaine. C’est le mal du siècle de vouloir sortir de son territoire, de sa « zone de confort », de vouloir découvrir ce qui peut bien se cacher « ailleurs ».

Alors non, je ne vous mentirai pas sur mes motivations, toutes ne vendent pas du rêve, elles sont miennes, la vie parfois vous chamboule, vous oriente, vous pousse dans certaines directions. C’est décidé, je pars…

L’envie d’un ailleurs est-il né depuis toute petite? Non, là dessus non plus, je n’irai pas vous berner. J’ai toujours adoré le voyage certes, mais le déclic s’est surtout fait après mon premier voyage en solo ( vous pouvez retrouver tous mes articles sur le voyage en solo ici) dans ce magnifique Pays du Soleil Levant. C’est décidé, je pars…

L’autre m’a toujours intrigué, peut-être parce que d’une certaine manière, il m’a toujours impressionné, captivé, m’a toujours porté vers des projets plus grands. L’autre est pour ma part un point d »interrogation, une passion constante et dévorante, un fil conducteur dans ma vie. Que peut-on bien attendre d’une vie sans la partager?C’est décidé, je pars…

 

… l’altruisme semble partir lui aussi vers d’autres contrées

we-2968721_1920

 

Des motivations avant tout sociétales ? Non, ce n’est pas le cas où tout du moins pas la première raison de mon départ mais j’ai ce besoin de souffler, de m’éloigner un peu du « système » sans pouvoir définitivement le quitter puisqu’il nous rattrape toujours.

Avec un certain changement sournois et vicieux, je m’éloigne moi aussi des interactions sociales, je me dirige inexorablement vers un certain individualisme chronique.

Dans mon métier, une certaine évolution ( révolution? ) à eu lieu, le capitalisme semble nous rattraper à une vitesse folle et certaines de mes valeurs semblent s’être perdues, j’ai besoin de les retrouver, de me retrouver, de retrouver « l’autre ».

Cet autre même qui m’avait poussé à devenir infirmière, à aimer mon métier ( non je ne parlerai pas de vocation ), à le chérir, à parfois même à en faire ma priorité numéro un.

Un ras le bol? Oui certainement. Des conditions de travail toujours plus difficiles, des tensions ressenties au sein des équipes par manque de budget et donc de matériel, le privilège de la quantité à défaut de la qualité, il est grand temps de dire STOP.

Alors partir pour mieux revenir? C’est une fuite me direz-vous et vous aurez certainement raison mais une fuite vers la vie, une fuite vers d’autres projets (humanitaires?), certains choix s’imposent parfois à nous.

 

 

Loin, loin d’un consumérisme grandissant…

shopping-879498_1920

 

 

« Eh! Michel, je m’achèterai bien un portable pour être connecté au monde ! Ah oui, bonne idée! mais il me faudra aussi voir pour prendre un forfait téléphonique qui me proposera surement aussi un forfait télévision, téléphone fixe… » Exemple grossier mais un exemple tout de même, ce bonheur que l’on nous « vend » n’est en soi pas une finalité.

La mondialisation et le capitalisme porte notre société vers une compulsion consommatrice aiguë, vers un mal du vide, du rien. N’est-il pas plus important de conserver ses valeurs, sa tendance à aimer les groupes, les interactions, « la vie ».

Acheter est une tendance dangereuse, tout s’achète à présent comme signe d’un bonheur affiché. Il est important de voyager pour observer, nécessairement comprendre comment se jouent les enjeux économiques et financiers dans le monde, comprendre pourquoi l’être humain tend à disparaître sous cette couche de superficialité, de narcissisme. Mais aussi comprendre ce qui fait toute la beauté de ce monde, toute la beauté des relations humaines, la générosité, l’empathie, la joie et l’enthousiasme qui nous entoure.

C’est cette beauté que je souhaite voir, entendre, toucher, sentir. Ce son magnifique de la vie.

 

 

… Une passion pour la photographie et la nature ( et tout particulièrement les animaux)

tiger-2320819_1920

 

 

Ce projet, je l’ai aussi décidé pour pouvoir me perfectionner dans la photographie (d’ailleurs le blog de Madame Oreille est super pour ça) et ma passion pour les animaux.

Ce n’est plus un secret, hormis mon amour de l’art culinaire, j’apprécie tout autant l’espèce animale, j’ai donc dans l’idée de pouvoir parcourir les continents à la recherche de clichés de touchantes et mignonnes petites bêtes habitant et cohabitant avec nous ^^

Comment graver à jamais la beauté du monde et la conserver au plus près de soi.

 

 

Féminisme et détermination… 

supergirl-1801746_1920

 

 

 » Jacqueline prends ta vaisselle on s’en va  » ^^

J’ai toujours été fermement convaincue de l’évidence d’une égalité homme-femme dans le monde malgré cet acharnement depuis des siècles à vouloir nous convaincre du contraire et à prôner notamment dans notre modèle économique un aspect plus « vendeur » chez l’homme.

Je souhaite voyager non pas pour confirmer ce potentiel mais pour continuer à le découvrir à l’autre bout du monde.

Voyager seule n’est pas courageux ou surréaliste, c’est simplement une envie, un désir de vivre égalitairement comme le ferait n’importe quel homme.

Comme le disait Simone de Beauvoir « Une femme qui n’a pas peur des hommes leur fait peur, me disait un jeune homme. »

Bon cela suffit ! Allons vers un peu de légèreté et de positivisme ^^

 

 

… Dépaysement, apprentissage de nouvelles langues

language-2345801_1920

 

 

Evidemment, la raison première de mon voyage, c’est cette soif de découverte, d’évasion, de paysages grandioses, de terres inconnues, de peuples accueillants (ou pas ^^), de langues exotiques.

J’ai toujours adoré l’apprentissage des langues étrangères, ce sera pour moi l’occasion de mettre en pratique certains acquis « théoriques » et de pouvoir entendre cette douce mélodie d’un dialecte lointain.

Le japonnais n’avait pas été aisé mais j’avais réussi à pouvoir bégayer deux, trois mots. Le russe sera sûrement mon premier combat dans ce prochain défi linguistique (les articles du blog de Sarah ont achevé de me convaincre de l’intérêt et la beauté de cette destination.)

 

 

Prendre le temps, de prendre mon temps…

time-2105690_1920

 

 

Tout est dit…

Je souhaite apprécier chaque chose et découvrir le monde en totale connexion et en adéquation avec l’instant. Vivre le moment présent est une notion que j’ai perdue.

 

Voici quelques unes des explications qui m’ont décidé à partir mais faut-il réellement de bonnes raisons pour tout quitter?

 

Bien au delà de ça, ce n’est pas la raison mais le cœur qui me pousse à aller vers l’autre, les cultures inconnues, les paysages à couper le souffle.

 

 

C’est un voyage de cœur et non de raison, une envie, un besoin, j’ai tant lu et tant découvert via les blogs comme ceux d’Alex la petite sirène voyageuse du blog Itinera Magica et ses billets poétiques et sincères, Amandine du blog La lykorne illetrée et ses articles fous et contrastés sur la Mongolie ou le Lac Baikal en Hiver. Sarah du blog de Sarah et ses articles passionnants sur la Russie , Lucie du Blog Voyages et Vagabondage et ses articles conseils sur le voyage en solo, sur son tour du monde et son magnifique billet sur l’antarctique dernièrement. Philomène et son blog Globetrotting bourré de conseils, de lieux magiques et photographies majestueuses. Je n’oublierai pas Adeline du Blog Voyagesetc qui m’a beaucoup aidé avec ses bons plans, ses articles sur le voyage en solo ou encore ses articles rêveurs sur le Kirghizstan. Et plein d’autres blogueurs comme Amandine d’un Sac sur le dos , Céline du blog Je papote, Graine de voyageuse, Anick-Marie du blog Globestoppeuse , Alex et Chrystelle du Blog Wait and sea  et tant d’autres ami(e)s de la Twittosphère dont les articles me font rêver davantage et voyager aux confins de fabuleux pays.

C’est aussi grâce à vous que je pars… Le rêve peut devenir réalité, comme vous le dites si bien tout est question de choix.

Je reviendrai prochainement pour partager ma préparation de mon tour des continents  (je préfère ce terme à celui de tour du monde qui me parait peu adapté puisqu’on ne fait jamais réellement le tour du monde ^^) ou tout du moins de certaines régions du globe terrestre.

L’émotive Mistouflette en vadrouille, voilà qui sonne plutôt bien.

 

Bon sur ce je vous quitte , je vais bosser un peu mon itinéraire , départ prévu en Novembre ^^

 

 

A plus tard les Mistouflons ^^


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s