Visiter Moscou en Hiver : une ville au charme incontestable

Est-il nécessaire de présenter encore cette ville? La capitale Moscovite reste un incontournable pour tout voyageur qui souhaiterait découvrir la Russie et ses secrets.

 

 

Je n’ai donc pas dérogé à la règle et me suis aventurée dans ses rues animées. Même si je  dois vous l’avouer, Saint-Pétersbourg aura davantage fait battre mon petit cœur de voyageuse. Cela dit, les beautés et le charme qu’a déployé Moscou ne m’ont pas laissée de marbre.

 

 

Alors je vous laisse embarquer pour une petite balade…

 

 

Kremlin Cathédrale basile le Bienheureux Moscou

 

Le Kremlin et sa place rouge

 

 

 

 

Nul besoin de vous les présenter dans le détail (d’autant que je ne suis pas historienne) mais si vous devez évidement venir sur Moscou, il vous faudra les contempler. Ces derniers sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La place rouge se situe au centre de Moscou.  Elle est bordée au Nord par le GOUM, au Sud par le Kremlin et à l’Ouest et l’EST par la magnifique Cathédrale de Basile le Bienheureux et  le musée historique d’Etat.

J’ai été quelque peu déçue par le Kremlin. Sa forteresse bien qu’impressionnante (surtout lorsque l’on s’apprête à y pénétrer via un pont) ne m’a laissé qu’un petit souvenir. Les cathédrales cependant sont ravissantes et notamment celle de l’annonciation qui remonte au XVième siècle et possède encore certaines fresques et icônes qui datent de cette époque. Elle est donc à voir absolument si vous en avez l’occasion.

 

PSX_20181207_191716

 

 

Si vous avez aussi le temps de visiter l’armurerie, je pense que ça doit valoir le détour. Je n’ai pu le faire mais certains recommandent fortement la visite.

La place rouge quant à elle avec son manège, sa patinoire extérieure a tout fait pour me séduire et cela a parfaitement fonctionné. Alors non, je n’ai point remis le couvert en m’agitant « on ice » ni même tenté le carrousel mais j’ai pu observer un spectacle magique, une ambiance chaleureuse qui régnait le soir sous des lumières chantant toute la magie de Noël. Je peux d’ailleurs vous assurer que sous la neige, cet endroit prend un tout autre sens et déploie un talent certain de charme, de beauté mais surtout de générosité. L’hiver, la Russie s’éveille…

 

 

 

 

Le GOUM

 

 

 

Il s’agit d’un gigantesque centre commercial situé sur la place Rouge. Correction… D’un super méga giga grand endroit où vous pourrez marcher longtemps en longeant les boutiques de luxe. Car oui, ce n’est pas une supérette et vous trouverez la plupart du temps des grandes marques cosmétiques, vestimentaires Françaises, Italiennes… C’est là qu’il faut que je vous avoue qu’avec ma parka assez… imposante, je ne me sentais pas tout à fait à mon aise. Cela dit, j’ai pu profiter pleinement des magnifiques décorations, des étages et des glaces de la galerie dans un des stands du rez-de-chaussée ( je vous confirme qu’elles sont mythiques !).

 

PSX_20181205_191104

 

 

Le GOUM ouvre tous les jours de 10h à 22h. C’est un incontournable. L’intérieur des lieux est impressionnant.

 

 

Le célèbre café Pouchkine

 

 

 

Mon coup de cœur ! Un moment inoubliable !

Ce célèbre lieu éponyme fait à la fois salon de thé, pâtisserie, restaurant gastronomique. Il fut crée en 1999 en hommage aux deux cent ans de la naissance du poète Pouchkine. Ce lieu de prestige se situe dans un Hôtel possédant un style baroque datant du XVII siècle. J’ai pris une sacrée claque en entrant dans les lieux… Son intérieur luxueux, son service impeccable (aucun n’aura fait la remarque concernant mon look sibérien et pour cela je les en remercie) et son art culinaire en font un des endroits à ne pas manquer.

Pour ma part, j’ai goûté au chocolat chaud (attention pas le chocolat Nesquik, non le vrai chocolat fondu et versé dans votre tasse) dont mes papilles rêvent encore et au Honey cake (gâteau au miel, désolé c’est ça d’être bilingue…). Un délice avec une présentation épurée et une grande qualité de service qui m’ont résolument convaincu d’y revenir. J’ai payé environ 1100 roubles soit une quinzaine d’euros.

 

PSX_20181205_191029

 

 

 

Si vous souhaitez vous y rendre, il se trouve 27A boulevard Tverskoi sur Moscou.

J’ai cru ouïr et lire qu’un café Pouchkine avait ouvert ses portes sur Paris, place de la Madeleine. Je ne sais ce qu’il vaut mais peut-être irai-je y faire un tour en revenant en France.

 

 

Le métro

 

 

Métro Moscou

 

 

Que serait Moscou sans son réseau. Il comporte douze lignes et deux cents quatorze stations. Je n’ai donc pu toutes les voir mais je peux vous assurer que le peu que j’en ai vu suffisait à me surprendre. Déjà à l’époque des Tsars, l’idée avait séduit Alexandre II mais il faudra attendre 1935 pour que la première ligne de métro soit inaugurée.

Je vous citerai donc quelques unes des plus jolies stations :

 

  • La station Novoslobodskaya (ligne 5)
  • La stationKomsomolskaya (ligne 1)
  • La station Mayakovskaya (ligne 2)
  • La station Elektrozavodskaya (ligne 3)
  • La station ploshchad revolyutsii (ligne 3)
  • La station Arbatskaya (ligne 3)
  • La station prospekt mira (ligne 5)

 

 

 

 

 

Je vous conseille de ne pas regarder uniquement devant vous mais aussi au sol, au plafond, aux murs… Vous verrez les luminaires, les fresques ou mosaïques sont d’une grande beauté. J’ai eu l’impression tout comme sur St Pétersbourg de faire un bond dans l’histoire et de côtoyer l’air soviétique. Là, sous la ville se tenait un musée, une exposition grandiose et foisonnante d’un passé révolu mais ayant survécu grâce à l’art.

Ouvrez grand vos yeux, vous ne le regretterez pas !

Le ticket de métro coûte 50 roubles.

Astuce : Vous pouvez aussi prendre une carte Troika (elle est valable pour tous les moyens de transport de la capitale Bus, Trolleybus, Tram) afin de pouvoir y verser la somme que vous désirez. Elle coûte 50 roubles. C’est très pratique. La jeune femme Moscovite qui m’a accueilli en couchsurfing m’en avait prêté une et je ne l’ai pas regretté.

 

Le musée Historique d’Etat

 

 

musée historique d'Etat Moscou

 

 

Ce jour là, il faisait un temps à rester au chaud. J’ai donc décidé de faire un petit tour dans ce musée afin d’y découvrir l’histoire de la Russie. Il se situe entre la place Rouge et la place du Manège.

 

 

 

 

 

 

 

Datant du XIX siècle, il ouvre ses portes aux visiteurs en 1883. On y trouve une collection impressionnante d’objets d’art, de manuscrits, de broderies… J’ai beaucoup apprécié de parcourir les époques et d’en apprendre davantage sur leur culture. Mon attention fut particulièrement attirée par le Globe de Blaeu datant du XVII siècle. Une pièce très intéressante et qui évidemment a fait écho à mon tour du Globe.

L’entrée vous coûtera 400 roubles et il est fermé le mardi.

 

 

 

Le parc Gorki

 

 

 

parc Gorki Moscou

 

 

 

C’est un endroit fabuleux à observer sous la neige qui tombe à gros flocons. L’entrée du parc vaut le coup d’œil même si on en fait assez rapidement le tour d’après moi. Prêtez une oreille attentive puisqu’une musique vous accueillera dès votre arrivée sous l’arche près des colonnades. Ce lieu a ouvert en 1928, on y trouve des jeux pour enfants, manège… Assez photogénique, c’est ici que j’ai trouvé le café Ann Joy qui m’a beaucoup plu. N’hésitez pas à y faire un tour ou un détour !

J’en ai profité pour y découvrir le Musée d’art contemporain « Le Garage ». J’en avais vaguement entendu parler et même si l’art et moi sommes deux sincères inconnus, je souhaitais visiter les lieux pour l’histoire dont il est porteur. En effet, c’est  Dasha Zhukova qui en 2008 fonde un groupe à visée publique afin de donner l’occasion au plus grand nombre d’avoir accès à la culture contemporaine et l’art. En 2015, le Garage s’installe dans le parc Gorki à la place de l’ancien restaurant moderniste soviétique. C’est Rem Koolhaas l’architecte qui inaugure le nouveau pavillon du Garage.

 

 

 

 

 

 

J’ai beaucoup aimé la conception et l’architecture des lieux. Épuré et spacieux, il donne une place toute particulière aux œuvres exposées souvent belges pour celles que j’ai pu voir. J’ai ainsi retrouvé la fable de la fontaine « le corbeau et le renard » déclinée dans différentes œuvres. J’ai aussi voyagé puisqu’une exposition sur la matière et les pays se tenait ce jour là. J’ai parcouru l’Inde, le Japon, la Russie… Bon soyons honnête l’art est très subjectif, je ne vais donc pas vous faire une interprétation de ce que j’en ai compris (ce serait d’ailleurs douloureux pour les amoureux de l’art) mais j’ai parcouru avec attention chaque thème et j’ai vraiment trouvé agréable la balade.

Des expositions s’y tiennent toute l’année, l’entrée vous coûtera 500 roubles.

Pour accéder au parc Gorki, la station de métro qui se trouve à proximité est « park koultoury ».

 

 

 

Le Quartier d’Arbat

 

 

 

Quartier d'Arbat de nuit Moscou

 

 

 

Un coup de cœur ! J’ai par hasard trouvé mon auberge dans ce quartier. Ce qui a facilité la découverte des lieux. Appelé aussi « quartier des artistes », la rue principale ou « vieil Arbat » regorge en effet de nombreux musiciens, peintres… Une balade poétique s’est d’entrée de jeu offerte à moi. Sortie du métro, la nuit tombait, je me suis retrouvée immédiatement dans la rue d’Arbat. Une avenue pleine de vie, de chaleur, d’animations. J’ai flâné, observé… Chaque morceau de musique Russe caressait mon âme de voyageuse en quête de sens. Chaque couleur, chaque coup de pinceau donné sur un tableau installé sur son chevalet me ramenait à une place que je n’avais plus, une place de simple observatrice. Contempler, admirer le travail d’autrui nous ramène souvent à l’introspection. Ce fut un moment particulier et je suis ravie d’avoir pu le connaître. Attention cependant je ne vous mentirai pas, il s’agit aussi d’une rue très touristique avec boutiques de souvenirs, cafés assez chers… Il faut savoir faire le tri dans votre perception des lieux et vous verrez cela reste une rue très agréable.

Le nouvel Arbat quant à lui, est une grosse avenue où l’on trouve restaurants, bars

Vous trouverez dans ce quartier vraiment tous les styles architecturaux. Il est rempli d’histoire, n’hésitez pas à approfondir votre visite, la mienne fut un peu trop courte.

Un conseil, prenez le temps de voir la station de métro Arbatskaya, elle est très belle. Et quand vous sortirez de cette dernière, dirigez vous vers la grosse artère, de l’autre côté de la rue vous trouverez le mur Stoi, des graffitis hauts en couleurs vous y attendent.

 

 

Arbat Graffitis Moscou

Le parc Zaradye

 

 

Parc Zaradye Moscou

 

 

 

Ce parc se trouve juste à côté de la Cathédrale de Basile le Bienheureux, en descendant un peu vous le verrez sur votre gauche. J’ai trouvé l’endroit agréable. Doté de plusieurs créations artistiques, il est assez récent puisque crée en 2014 et inauguré en 2017 par le président Russe lui-même et le maire de Moscou. L’architecture est bluffante par son intégration parfaite dans le paysage citadin et son harmonie avec la ville. Il est composé d’un amphithéâtre, d’une salle de concert, d’une grotte de glace, d’un centre de presse et d’un pont en verre montant magnifique qui donne une vue imprenable sur la Moskova et la ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un conseil, allez-y de nuit c’est encore plus magique ! Sur le pont de verre vous pourrez admirer toutes les lumières de la ville.

 

 

 

 

 

La colline aux moineaux et le téléphérique Loujniki

 

 

 

 

 

 

téléphérique Loujniki

 

 

 

Un souvenir impérissable ! Pourquoi ? parce qu’en voulant me rendre sur la colline aux moineaux (qui d’ailleurs aurait pu se nommer « la colline aux corbeaux »), j’ai fait la superbe rencontre d’une famille Russe cherchant aussi à atteindre le téléphérique menant au stade Loujniki !

L’histoire débute ainsi : Je me baladais le long des berges de la Moskova, je photographiais, flânais… Je continuais donc ma marche paisible quand je suis arrivée sous le téléphérique. Je n’en avais pas entendu parler, cela a donc capté mon attention et j’ai voulu chercher à savoir comment l’atteindre. Dans l’impasse, je croise aussi une famille décidée coûte que coûte à rejoindre l’endroit. Mais alors  ne trouvant aucune route, aucun chemin pour y accéder, les voilà partis pour grimper et couper à travers bois. En plein Hiver Russe, je vous laisse imaginer un peu la scène. J’ai décidé de les suivre (ne me demandez pas ce qui m’a pris, mon instinct me disait de le faire). J’ai ainsi foulé la neige glaciale, ravagé mon pantalon, chu une bonne dizaine de fois (c’était un peu le jeu de celui ou celle qui tombait le plus) mais j’ai vécu une situation cocasse, improbable, hilarante et touchante ! La famille était composée d’une mère et de sa fille, de la sœur et ses deux enfants et des grands parents (nous étions aussi avec une autre mère et sa fille qui nous suivaient).

Nous sommes enfin arrivés au sommet au bout d’une bonne demi heure (me semble t-il), nous étions ravis jusqu’à… ce qu’on aperçoive la foule qui s’amassait devant nous pour attendre son tour pour monter dans les cabines. J’étais frigorifiée, mes pieds ne répondaient plus à aucune stimulation (mes mains n’en parlons pas) et malgré cela, je suis restée avec la famille patientant une bonne heure. Quelle rencontre! Nous sommes grimpés tous ensemble dans l’œuf qui nous menait en face du Stade Loujniki. J’ai ensuite déjeuné avec la mère et sa fille puis suis repartie à l’auberge. C’était une aventure inattendue et tellement géniale!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon conseil donc, toujours suivre une famille voulant joindre un point A à un point B ! Non plus sérieusement pour accéder au téléphérique ne faites pas comme moi, vous pourrez y accéder par les stations de métro de la ligne rouge, Sportivnaïa, Frounzanskaya ou Vorobiovy Gory ou en venant à pied du Parc Gorki.

Les cabines peuvent accueillir jusqu’à huit personnes, prévoyez 0,50 centimes par personne. Vous pouvez soit comme moi descendre vers le stade, soit monter vers la colline aux moineaux. Le trajet dure environ cinq minutes.

 

 

 

 

 

Le couvent de Novodievitchi et son parc

 

 

 

couvent Novodievitchi Moscou

 

 

 

 

Une de mes déceptions sur Moscou. Non par le site en lui-même mais parce qu’en Hiver, les travaux de rénovations débutent et je n’ai donc pu voir qu’une partie du couvent. Cela dit, le peu que j’en ai vu valait le détour. J’ai profité d’une visite dans l’église de l’Assomption . Mais mon moment préféré fut la balade que j’ai faite fortuitement dans le parc Novodievitchi où j’ai découvert un étang gelé. Certaines personnes s’amusaient d’ailleurs dessus et faisaient du ski de fond. J’ai ainsi pu photographier et observer la vie autour du lac. Encore une fois, le fait d’être là-bas en Hiver ajoutait une touche de poésie au lieu. La neige au sol, la glace, l’apparente décontraction des visiteurs, j’ai vraiment adoré l’ambiance qui régnait dans ce parc.

 

 

 

 

 

 

Les bains Sandouny

 

 

 

Banya sandouny

 

 

Si je devais choisir l’activité traditionnelle qui m’aura le plus marquée, c’est bien celle-ci. Forte de sa culture, le peuple Russe a pour habitude l’hiver de se plonger dans un Banya (bain à vapeur qui s’apparente davantage à un hammam par chez nous) puis d’aller se refroidir dans la neige directement ou dans un bain d’eau glacée avant de revenir aux chaleurs des bains puis de se fouetter le corps avec du Veniki (branche de bouleau) pour activer la circulation sanguine, purifier la peau…

Les bains Sandounovskie sont les plus anciens et prestigieux de la capitale Moscovite depuis 1808.

C’est un endroit magnifique à l’architecture et à la décoration unique. J’ai été subjuguée dès mon entrée dans les lieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Russes ont pour habitude de venir une fois par semaine entre amis ou seul(e)s se relaxer dans ces bains. C’est par ailleurs le parfait endroit pour faire des rencontres. Alors oui, si la question que vous vous posez est « doit-on être totalement nu ? » la réponse est parfaitement! Mais ne vous inquiétez pas, vous passerez totalement inaperçu en tenue d’Adam ou d’Eve de part l’habitude qu’ils en ont. Je vous disais donc (et forcément maintenant que vous savez qu’il faut être sans chemise et sans pantalon, vous vous dites «non mais la nana me parle de rencontres à poil quoi!») que j’ai fait l’agréable connaissance d’une jeune femme journaliste, d’une autre comédienne et d’une troisième dont je n’ai pas retenu le métier. Toutes trois m’ont beaucoup appris sur leur culture et j’ai passé un super moment !

Les bains sont ouverts de 8H00 à 22H00 du Mardi au Dimanche.

Le coût est de 2000 roubles (pour la première classe sinon c’est plus cher pour la classe supérieure) pour 3 heures sur place. Si vous voulez profiter d’un massage aux branches de Bouleau ( Venikis) ce sera 1800 roubles de plus et il faudra aussi régler la note pour les mignardises ou accompagnements que vous prendrez. J’ai au total payé une cinquantaine d’euros pour mon après-midi mais le service était impeccable et la relaxation complète. Les sourires chaleureux, les rencontres agréables et le cadre ravissant, l’ensemble fait que je vous recommande fortement l’endroit !

 

 

 

 

Le Bunker 42

 

 

Bunker 42 Moscou

 

 

 

 

Historiquement, c’est un lieu à ne pas manquer. Personnellement, j’ai vraiment eu la sensation d’un attrape touriste. J’ai du ce matin là, rejoindre un groupe de personnes uniquement russes (le guide a donc effectué toute la visite dans sa langue natale). J’ai eu la « chance » d’avoir un audio traducteur (malheureusement aucune indication quant au fonctionnement et quant au déclenchement dans les différentes pièces…j’ai donc écouté les différentes explications sur l’endroit selon mes envies).

Le lieu en lui-même est très intéressant. Situé à 65 mètres de profondeur sous le centre ville de Moscou, il possède une surface d’environ 7000 m2. Après l’invention par les Américains de la bombe nucléaire, le gouvernement de l’URSS et donc plus particulièrement Staline décida de créer un Bunker pour se protéger d’éventuelles attaques.  La construction débuta en 1950. Je ne vais pas vous refaire toute l’histoire des lieux mais il s’agit d’un endroit impressionnant qui retrace les différents moments de la guerre froide pour le peuple russe et l’ingéniosité et la créativité dont le gouvernement a pu  faire preuve.

 

 

 

 

 

 

L’entrée vous coûtera 2200 roubles et 500 roubles supplémentaires pour l’audio Guide. Le musée se situe près de la station de métro Taganskaya et est ouvert tous les jours. Cependant, il possède des horaires pour les tours en Anglais, il faut donc appeler avant pour se renseigner ou envoyer un email. La visite dure environ 1h10.

 

 

 

 

Le Kremlin en Izmaïlovo et son marché

 

 

 

Kremlin Izmailovo Moscou

 

 

 

J’ai beaucoup apprécié entrer dans ce centre culturel. On y trouve beaucoup de musées (notamment celui de la Vodka ainsi que du chocolat), des restaurants, un temple de Saint Nicolas…

J’ai notamment adoré trouver une voiture emplie de nombreuses poupées russes.

 

 

 

 

 

 

En ce qui concerne le territoire du vernissage d’Izmaïlovo, j’ai pu voir le marché  aux souvenirs seulement car le reste est ouvert le Weekend.

Un conseil : baladez vous sur la passerelle du Kremlin qui en fait le tour et offre une vue très sympathique !

Vous pourrez vous y rendre en empruntant la ligne de métro numéro 3 à l’arrêt Partizanskaya.

Le marché aux souvenirs est ouvert chaque jour de 9H à 18H sauf le mercredi. Les autres marchés sont ouverts le weekend de 9H à 17H.

 

 

 

 

 

Mes expériences culinaires et hébergements

 

 

 

Où dormir?

 

 

  • Testez le Couchsurfing

 

 

Et oui! Comme dit dans le précédent article sur Saint-Pétersbourg (si vous souhaitez lire l’article c’est par ici) j’ai réitéré l’expérience. J’ai vécu chez Irina durant presque cinq jours (elle devait seulement m’accueillir trois jours mais m’a proposé de rester) et j’ai ainsi pu découvrir davantage sur la culture Russe. Elle m’a préparé des Bortschs, m’a emmené dans un restaurant très agréable que je vous citerai plus bas, m’a donné divers conseils sur les endroits à ne pas manquer dans la capitale. Nous avons parlé des heures, eu des fous rires. J’ai vraiment apprécié passer du temps en sa compagnie! Merci Irina!

 

 

 

  • L’auberge Vinegret Hostel

 

 

Vinegret Hostel quartier d'Arbat Moscou

 

 

 

Situé au cœur du quartier d’Arbat dans la rue principale, vous serez aux anges! J’ai trouvé l’endroit très chaleureux, vous aurez un confort standard mais complet. Très propres et spacieuses, les chambres sont dotées de coffres sous le lit ce qui permet de ranger vos affaires et de cadenasser pour les garder en sécurité. Vous avez aussi une salle commune avec cuisine et salon.

C’est surtout l’emplacement que vous trouverez à votre goût puisqu’en sortant de l’hôtel vous tomberez directement dans la rue d’Arbat avec ses multiples artistes, commerces… Toute la magie des lieux en une fraction de seconde.

 

 

 

 

 

 

L’auberge se situe 4 rue d’Arbat. J’ai payé environ 1500 roubles pour deux nuits soit un peu moins de 20 euros.

 

 

 

Où manger? 

 

 

 

 

Comme présenté précédemment, cet endroit reste un incontournable. Vous y trouverez un restaurant et une ambiance unique. Le service et l’accueil m’ont charmé (bon et la nourriture aussi soyons honnêtes!).

 

 

 

 

 

 

 

Il se situe Boulevard Tverskoï 26A sur Moscou. Un conseil : prenez le chocolat chaud, vous ne le regretterez pas!

 

 

 

  • Le restaurant MosMarket

 

 

 

Mosmarket restaurant

 

 

 

J’ai découvert cet endroit grâce à la famille rencontrée sur la colline aux moineaux. Il s’agit d’un espace avec divers restaurants de différentes nationalités type coréens, Japonais… Vous faites votre choix et n’avez plus qu’à vous installer à une des nombreuses tables situées dans le centre de restauration. C’est un concept vraiment sympa! J’ai choisi de manger Thaï pour moins de 7 euros le repas, cela vaut le coup!

Il est situé juste en face du Stade Loujknini. Mais vous en trouverez ailleurs dans Moscou.

 

 

 

 

 

J’ai découvert ce restaurant grâce à Irina, la couchsurfeuse dont je vous parlais auparavant.

Le restaurant propose une carte de fruits de mer, de poissons et autres spécialités. Il est assez petit mais son cadre cosy et son ambiance feutrée en font des atouts incontestables.

Situé Petrovka St., 30/7, vous pourrez manger de bonnes moules pour moins de 30 euros. C’est assez cher mais très frais et vraiment délicieux.

 

 

 

 

 

 

 

restaurant Korchma Moscou

 

 

 

 

 

Ce restaurant Ukrainien a tout pour plaire! La décoration colorée, l’ambiance chaleureuse et la carte variée vous raviront à coup sur!

Mon conseil : testez leurs Vareniki, ils sont délicieux!

 

 

 

 

 

 

 

Situé Rue Petrovka à deux pas du Kremlin, vous pourrez manger un repas complet entrée, plat et dessert pour moins de 15 euros. 

 

 

 

Après toutes ces découvertes, j’ai pris la direction de la Sibérie en faisant un passage sur Oulan-oudé. Je vous ferai aussi un petit compte rendu sur l’île d’Olkhon qui m’a absolument ravie!

 

 

Et vous, êtes- vous déjà allé sur la capitale? Qu’avez-vous pensé de Moscou?

 

 

 

 

A plus tard les Mistouflons!